Dossier Mensuel

Dossiers d'actualité européenne

 

>>>

Vous êtes ici

Accueil | Le mot du Président

La restauration d’une croissance fondée sur la compétitivité de l’industrie est la condition de la création durable de richesse pour notre pays. Condition du redressement de notre balance commerciale  car nous devons cesser de vivre à crédit.  Condition de la création d’emplois, en particulier pour les jeunes, car nous devons cesser d’exclure. Condition d’un investissement soutenu en recherche et développement, car nous devons préparer l’avenir plutôt que privilégier la satisfaction immédiate.

 

 

Nous devons virer de bord.  Pour nous éloigner du mirage de l’économie de la demande, ou de l’économie de services. Pour nous orienter vers l’économie de l’offre et vers l’investissement.

 

Cette feuille de route vaut pour la France. Elle vaut aussi pour l’Europe, dont l’industrie a été le creuset, avec la création en 1950 de la Communauté du charbon et de l’acier. Depuis, le marché unique, l’union monétaire, l’harmonisation des règles de la concurrence ont constitué  autant d’étapes clés que nous devons consolider. Mais face à l’émergence de la Chine, face à la réindustrialisation des Etats Unis, l’Europe doit faire des choix et soutenir ses secteurs prioritaires. Grâce à des programmes de R&D focalisés et intégrant l’innovation, grâce au développement d’infrastructures, grâce à des règlementations sélectives, grâce au développement d’accords de libre-échange fondés sur la réciprocité.  L’industrie a besoin de « plus et mieux » d’Europe.

 

Le Cercle de l’Industrie construit son action autour de cet enjeu national, une industrie compétitive pour restaurer une croissance durable, et de cet enjeu européen, une feuille de route pour une véritable politique industrielle. Depuis vingt ans, le Cercle s’engage à sensibiliser, à dialoguer, à convaincre. Sensibiliser les décideurs politiques nationaux et européens aux enjeux du développement des entreprises industrielles, et promouvoir l’industrie et la culture industrielle. Dialoguer avec les responsables politiques de familles différentes, tant français qu’européens, en engageant les présidents des grands groupes industriels français, privés et publics. Convaincre car l’heure est à la mobilisation générale pour créer un écosystème favorable à la compétitivité de l’industrie.

 

Le temps presse.

 

Philippe Varin, Président du Cercle de l’Industrie

 

 

 

Actualités du Cercle

Le Cercle de l'Industrie reçoit Edouard Philippe, Premier ministre

>>>

Publications

Position sur le projet de Cour d'Investissement Multilatérale

 

>>>